Le Judo-club Baudimont passe la barre des trois cent dix licenciés et ça coince

lundi 20 novembre 2017
par  Frédéric

JPEGJPEG

La réussite du club atrébate, le vice-président Jérôme Noret la résume : « C’est dû à plusieurs raisons. La première, ce sont les résultats obtenus par nos jeunes licenciés ces derniers temps, avec des dizaines de titres départementaux et régionaux mais aussi et surtout des médailles et podiums glanés au niveau national et international. Je pense notamment à la troisième place de Liza Gateau aux championnats de France et d’Europe et à sa cinquième place au Mondiaux. »

Et de poursuivre : « Nous sommes devenus le premier club du département et l’un des premiers au niveau régional . Si o n en est arrivé là, c’est dû aussi à la diversité des pratiques qui existent dans notre structure. Je pense au taïso, notamment, qui obtient un énorme succès avec une centaine de licenciés. »

Grandir, c’est bien. Mais encore faut-il que l’intendance suive. Et là, ça commence à coincer : « La salle du dojo est devenue trop étroite, surtout le lundi soir où on est obligé de partager la salle avec le Wago Dojo. J’espère que la situation va s’arranger rapidement, le club étant en perpétuelle évolution, on aimerait un soutien municipal plus important », avoue Jérôme Noret.
JPEG
La 310e licenciée, c’est Tiphaine Bourier, une jeune enseignante de Lens, qui pratique le taïso depuis quelques semaines. « J’ai pris une licence au Judo-club Baudimont parce que l’une de mes cousines pratique dans ce club. Je voulais me remettre au sport après mes études. Je fais du taïso, c’est un sport complet qui fait travailler toutes les parties du corps. Je suis très contente d’être arrivée dans ce club où l’ambiance est particulièrement conviviale. »


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Annonces

Saison 2019-2020

JPEG